Mutuelle Animaux : Comment Ne Pas Se Faire Avoir !

Ceci est un article sponsorisé

Aujourd’hui j’aimerai vous parler des mutuelles animaux. Selon la race de votre animal, sa santé, le lieu où vous vivez, une assurance peut vous être utile. Si vous en avez besoin, je vais vous guider dans le choix d’une mutuelle pour vous aider à bien choisir.

Avant d’assurer son animal

Une mutuelle animaux fonctionne comme n’importe quelle mutuelle : selon votre contrat et le type de couverture que vous avez choisi, vous êtes plus ou moins remboursé des frais de santé de votre animal.

Pour votre chien, il ne peut pas être assuré avant ses 2 mois, ni après l’âge de 10 ans à la date de souscription du contrat. Les assurances sont obligatoire pour les chiens de groupe 1 et 2 dits « dangereux ».téléchargement (7)

Pour votre chat une assurance habitation peut suffir à le couvrir. Comme le chien il ne peut pas être assuré avant ses 2 mois par contre il est plus complexe d’assurer un chat de 5 ans ou plus, s’il n’a pas été assuré avant.

Pour pouvoir être assuré, même si cela paraît évident, votre animal doit être en bonne santé, être à jour dans ses vaccins et rentrer dans les critères d’âge. Ce dernier critère est le plus important et non négociable avec votre assureur.

Les critères de sélections d’une bonne mutuelle animaux

– l’assurance doit être la plus complète possible.

– les restrictions doivent être réduites au minimum.

– le montant des primes d’assurance doit être faible

– veillez à la qualité des services et au montant des indemnisations. Vous pouvez trouver ces informations sur les sites internet des compagnies d’assurances.

– est ce que l’assurance prend en charge une alimentation spécifique dont votre animal à besoin?téléchargement (5)

– votre budget est il à la hauteur de la protection que vous voulez pour votre animal ? En France, avec un budget moyen de 350€ par an, assurer un chien coûterai entre 16€ et 51€ par mois et entre 12€ et 39€ par mois pour assurer un chat.

– la prime de fidélité : vous pouvez bénéficier d’un avantage si votre assurance auto, maison, ect…, peut protéger votre animal. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour connaître ces avantages.

– le tarif : le prix plus bas n’est pas forcément le bon. Bien au contraire ils cachent souvent des mauvaises surprises. Par exemple, une clause qui stipule l’augmentation annuelle du tarif, liée à l’âge de l’animal. Elle est environ de 10 à 15% par an, et est difficilement évitable.

– franchise, garanties et plafond annuel de garantie, clauses, points spécifiques de la couverture…. Choisissez les garanties qui sont nécessaires et très important, lire toutes les clauses, franchises et autres points de la couverture qu’on vous propose.

A savoir pour ne pas se faire avoir

Si vous êtes couverts pour les traitements médicaux, êtes-vous sûrs d’être couverts  pour tous les frais inhérents au traitement ?
Je parle des honoraires du vétérinaire, des médicaments, des analyses de laboratoire, des frais d’hospitalisation et des radiographies.

Certains soins peuvent être exclus selon la formule : frais de consultation, de pharmacie, d’intervention chirurgicale, de laboratoire ou encore de radiologie, voire d’euthanasie. Le taux de remboursement évolue lui aussi selon les contrats (100% ou moins).Crisis economic.

Si l’animal est assuré pour vol et/ou fugue, vérifiez que l’assurance participe aux frais liés à sa recherche (petites annonces, offre de récompense).
Si l’animal n’est pas retrouvé, renseignez-vous sur le montant de l’indemnisation.

Les mauvaises surprises se cachent souvent dans les carences ou les franchises. Concernant la carence, il s’agit du délai pendant lequel l’animal ne sera pas pris en charge juste après la souscription.
Ce délai peut aller jusqu’à six mois, donc soyez prévoyants !

Savez-vous qu’il existe un plafonnement des remboursements de frais vétérinaires? Il varie entre 500 et 2.500€ par an.
Ne sous-estimer pas les frais, qui montent très vite chez les vétérinaires, surtout en cas d’opération.
Là aussi, réfléchissez bien au plafond de remboursement du contrat.

Enfin, il est fréquent de voir une franchise qui s’applique pour chaque sollicitation de l’assurance.
On constate des franchises qui sont parfois de 30% du montant des frais engagés ! Alors faîtes attention.

Les avantages d’une mutuelle

Il y a une hausse régulière des tarifs des vétérinaires : une augmentation de 72% sur ces 10 dernières années !
Les propriétaires qui ont souscrit à une mutuelle animaux, rechignent beaucoup moins à aller chez le vétérinaire, au grand avantage de la santé de nos animaux.téléchargement (8)
Cela montre bien les bénéfices d’une prise en charge lorsqu’elle est efficace, et que le choix de la mutuelle est très important.
Vous pouvez d’ailleurs trouver celle qui vous convient le mieux en comparant les assurances dans la partie mutuelle animaux sur choisir malin.

Choisir une assurance pour son animal n’est pas une mince affaire et demande autant d’attention que pour choisir une assurance voiture ou maison.
Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises et de payer des sommes trop importantes, il est important de bien savoir ce que vous attendez de cette assurance, de le faire comprendre à l’assureur et surtout de TOUT COMPARER.

Avant de signer quoi que ce soit, lisez bien les contrats et les petites lignes !
Même si les assurances ont leurs avantages vous devez savoir où vous mettez les pieds et vous renseigner sur le sérieux de ces agences. Une fois ce travail fait, vous aurez enfin l’esprit tranquille !

Et vous avez-vous souscrit à une assurance pour votre animal?

 

source : choisir-malin.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. de très bons conseils sur la facon de choisir une bonne assurance pour animaux, mais pour l’âge de l’animal en fait ca dépend des assureurs

Laisser un commentaire