La santé du goulot dans la volaille a toujours été une variable à prendre en compte dans . Plus récemment encore, l’utilisation d’antibiotiques comme promoteurs de croissance est désormais interdite. Ces médicaments étaient inclus dans l’alimentation et ont contribué à maintenir la santé digestive optimale des animaux.

La vérité est que ces médicaments ont apporté plus de problèmes que des solutions au monde de l’élevage. C’est parce qu’ils ont exacerbé la résistance antimicrobienne – d’où leur interdiction. Malheureusement, leur retrait du marché a laissé un vide dans la production de volailles. Il a dû être remplacé par d’autres techniques pour optimiser la santé intestinale de l’animal.

Le problème des fermes de volailles après l’interdiction du promoteur de croissance

Le nombre d’antibiotiques utilisés dans l’élevage de volailles est resté constant au cours des premières années après l’interdiction. Cependant, les agriculteurs ont changé la façon dont ils les utilisaient et se sont déplacés vers le domaine thérapeutique. Ils les utilisaient principalement pour traiter les problèmes respiratoires et les locomoteurs. Surtout, ils les ont utilisés pour les troubles digestifs qui sont un gros problème pour ce type de volaille.

, l’incidence des maladies digestives dans l’élevage de volailles a considérablement augmenté après l’interdiction susmentionnée. Cela s’est traduit par une diminution plus que proportionnelle des rendements de production dans presque toutes les exploitations agricoles.

La quantification économique de l’impact de cette interdiction variait. De plus, la performance améliorée n’a pas compensé le coût de l’alimentation médicamentée. Ainsi, l ‘ abandon de l ‘ utilisation des promoteurs signifie changer complètement le modèle de gestion des exploitations agricoles de volailles.

Santé du goulot dans la volaille – dysbiose et entérite nécrotique

Ces conditions sont les plus courantes à un niveau digestif dans le broyeur. Encore plus après l’interdiction de l’utilisation des antibiotiques comme promoteurs de croissance. C’est parce qu’ils avaient un certain pouvoir préventif qui posait un problème pour les agriculteurs qui s’occupaient de maladies chroniques qui ont entraîné une mortalité élevée.

Les oiseaux qui n’ont pas succombé à la maladie ont souffert d’une croissance stupéfiante et d’une plus mauvaise efficacité alimentaire. Par conséquent, le fardeau de la maladie sur les animaux est devenu un véritable problème pour l’élevage en fonction de la réduction de la durée des cycles de production.

Comme vous pouvez l’imaginer, ils ont dû trouver une solution qui n’implique pas l’utilisation de médicaments antimicrobiens. La réponse semblait être une bonne nutrition et le choix des composants d’alimentation.

Comment évaluent-ils l’effet des solutions nutritionnelles pour atténuer les problèmes intestinaux dans la volaille?

Cette évaluation utilise des «modèles de désengagement». Ce ne sont rien de plus que des modèles expérimentaux où un trouble intestinal est simulé dans certains individus dans des conditions contrôlées. Après leur sélection, les chercheurs étudient l’effet de certains facteurs alimentaires sur le trouble.

L’action des promoteurs de croissance intestinale dans la volaille

Certains prétendent que l’effet positif de ces médicaments dans les intestins du poulet était dû à leur action anti-inflammatoire plutôt qu’à une action antibactérienne. La base de cette hypothèse est le fait que la quantité incluse dans le flux était très faible lorsqu’elle était utilisée dans le passé. Par conséquent, sa concentration dans le tube digestif était minime.

La chose intéressante à propos de cette idée, introduite par Niewold T en 2007, est qu’elle suggère que les effets préventifs des troubles intestinaux sont dus à l’interaction de l’antimicrobial avec l’animal et non son effet direct sur le microbiote digestif.

Que font les agriculteurs maintenant qu’ils ne peuvent pas utiliser d’antibiotiques à ces fins?

La communauté scientifique élabore progressivement d’autres mesures utiles pour améliorer la volaille. Par exemple, ils ont créé certains suppléments que les agriculteurs peuvent ajouter pour nourrir. Ces infections considérablement réduites.

Il est vrai qu’il y a des moments où l’utilisation de ces suppléments seul ne suffit pas. C’est pourquoi ils ajoutent des médicaments anti-inflammatoires. Les deux substances produisent ensemble un effet positif semblable à celui avant l’interdiction.

Avantages de la fibre alimentaire pour la santé des intestins dans la volaille

Il y a encore beaucoup à étudier sur l’avantage d’ajouter de la fibre au flux de . On peut dire qu’il a un effet positif sur leur santé intestinale, cependant. En général, il améliore la production de certaines enzymes et acides digestifs.

Par conséquent, l’état du microbiote intestinal devient optimal, et le fonctionnement digestif aussi. L’augmentation de la fibre dans le flux de volaille est aussi simple que l’ajout de céréales avec la coque, c’est-à-dire la transformer en aliment de grain entier.

L’importance d’optimiser la composition des aliments pour la santé des intestins dans la volaille

L’alimentation animale est l’un des facteurs les plus importants à prendre en considération lors de l’exploitation d’une ferme de volailles. Plus encore ces derniers temps, où les ajustements législatifs ont changé les règles du jeu.

Et la qualité et la quantité de ses composantes sont à la fois fondamentales pour la santé des animaux. C’est aussi le cas pour leur capacité productive et leur qualité de vie. Enfin, c’est la responsabilité de l’agriculteur d’assurer une alimentation adéquate pour les oiseaux.